Crise de panique : comment l’enrayer avec un stylo

C

crise d'angoisse-portrait

Ceux parmi vous qui ont déjà vécu une crise de panique savent à quel point cela peut être traumatisant. Même vécu de l’extérieur, en tant que spectateur. Dans les deux cas on ignore souvent comment réagir.

La crise de panique est un moment particulièrement difficile à vivre. La brutalité avec laquelle elle se produit est surprenante.

Quel rapport y a t il entre la crise de panique et un stylo ?

Nous y reviendrons dans quelques instants.

Avant de vous parler du stylo, voyons d’abord ce qu’est vraiment une crise de panique. Quels en sont les symptômes et les effets.

 

C’est quoi une crise de panique.

Les attaques d’angoisse ou attaques de paniques sont des moments particulièrement  pénibles.  Elles  se manifestent sous la formes de peurs intenses et  incontrôlées sans raison apparente.

Une crise de panique peut durer de quelques minutes à plusieurs heures. Souvent elle atteint son point culminant au bout d’une dizaine de minutes.

Touché par une crise de panique, on ressent une peur extrême. Peur de mourir, peur de la folie, accompagné d’un sentiment de danger imminent.

Tout ceci accompagné par différentes sensations physiologiques comme des palpitations ou des douleurs thoraciques..  

On estime à un peu plus de 20% le nombre de personnes qui font face au moins une fois dans leur vie à une crise de panique.

Par contre il n’y a qu’environ 1% de la population pour qui cela se transformera en véritable trouble panique répétitif.

Enfin, la crise de panique touche plus les femmes que les hommes. Elle est également plus fréquente chez les personnes qui ont entre 15 et 45 ans.  

Voici le genre de témoignage que l’on entend souvent lors d’une crise de panique

Cela fait plus d’une heure que je suis allongée avec le cœur qui s’emballe. J’ai le souffle court, je me sens oppressée .Rien n’y fait ça ne passe pas.

J’ai peur d’avoir un soucis au cœur ou de faire un AVC. C’est de la folie, je tremble de partout et je suis en sueur

 

peur-panique-angoisse

Symptômes d’une crise de panique.

 

Sur le plan médical,une crise de panique s’accompagne d’au moins  4 symptômes qui font parti de cette liste et qui peuvent être des troubles physiques ou psychiques.

  • palpitations
  • transpiration
  • tremblements ou secousses musculaires
  • sensation d’etouffement
  • sensation d’étranglement
  • gêne ou douleur dans la poitrine
  • nausées ou douleurs abdominale
  • sensation de vertige,  d’instabilité ou d’évanouissement
  • sentiment d’irréalité ou d’être détaché de soi-même
  • peur de perte de contrôle ou de folie
  • peur de mourir
  • engourdissements ou de picotements dans les mains
  • frissons ou bouffées de chaleur

 

Les symptômes psychiques et physiques qui apparaissent lors d’une crise de panique sont de nature à exacerber  l’angoisse déjà ressenti.

Lorsque la crise est là, on a souvent la pensée réflexe que l’on souffre d’une grave maladie . La panique ne fait alors que se renforcer et cela provoque l’augmentation des symptômes.

Souvent il y a alors un effet “cercle vicieux”. Les troubles physiques ou neurovégétatifs amène l’angoisse qui provoquent à son tour des troubles plus fort ou en entraîne de nouveaux.

La panique devient de plus en plus intense. Chaque signal que reçoit notre cerveau pendant la crise entraîne une réaction immédiate.

Sortir de la crise de panique peut donc s’avérer particulièrement difficile.

Dans la majorité des cas, les symptômes régressent petit à petit. La panique laisse peu à peu place à une énorme fatigue. Selon les cas cela prendra de quelques minutes à environ 2 heures.

Pendant ce laps de temps la souffrance psychologique est insupportable. Cette peur panique qui nous submerge est atroce. Les douleurs ou les gênes physiques n’arrangent pas les choses.

 

Traitement recommandé pour les crises de paniques

 

Distinguons d’abord la “crise de panique “ du “trouble panique”.

La crise de panique est une attaque subite qui se produit une à deux fois dans la vie des gens qu’elle touche.

Le trouble panique, lui, est un syndrome qui est caractérisé par des crises de paniques récurrentes. On considère souvent que l’on peut parler de trouble panique lorsqu’il se produit 4 crises en 4 semaines ou moins. Le trouble panique entraîne la plupart du temps une anxiété permanente liée à l’attente d’une nouvelle crise.

Les traitements sont forcément différents.

Les conséquences du  trouble panique sont souvent graves si le diagnostic se fait attendre. Dépression et anxiété permanente en font très souvent partie. Ces deux pathologies provoquant elle même parfois des problèmes d’alcoolisme ou de toxicomanie.

Le traitement est alors souvent long basé sur les antidépresseurs et la psychothérapie avec l’aide d’exercice de relaxation et de méditation.

La thérapie cognitivo-comportementale semble être un  traitement qui obtient de très bon résultats pour le trouble panique

La crise de panique isolée nécessite plutôt un traitement d’urgence. Faire passer la crise pour éviter qu’elle ne dégénère et pour en limiter l’effet traumatisant.

Pour l’entourage, il s’agit avant tout de rester calme. Surtout ne pas ajouter de panique à la panique. Il faut aider la personne à se détendre et essayer de la rassurer.

Pour la personne atteinte par la crise, la respiration et la concentration sont les meilleurs moyens de faire face.

Il faut arriver à focaliser son mental pour surpasser la crise. Pour sortir de l’état de panique, une respiration calme permettra de calmer les palpitations. Fixer son esprit permettra de se détendre peu à peu

 

crise de panique- stylo

Et le stylo dans tout ça.

 

Au premier abord le rapport entre un stylo et une crise de panique est assez lointain. Pourtant, si l’on prend en compte ce qui est écrit juste au dessus, ces deux éléments peuvent facilement se rapprocher.

Pour calmer une crise  et sortir de l’état de panique, la respiration, la relaxation et la concentration sont des techniques approuvés par le corps médical.

En matière de concentration (mais aussi de relaxation), il existe dans le raja yoga une méthode de méditation particulièrement efficace appelé “Tratak”.

Il s’agit d’une technique qui permet de contrôler le flux de ses pensée.

L’avantage de Tratak est que sa mise en place est très simple. L’exercice consiste tout simplement à fixer le regard sur un point ou un objet, sans cligner des yeux, jusqu’au moment où les larmes coulent, puis, à fermer les yeux et visualiser l’objet mentalement.

Un simple stylo peut donc devenir le support de concentration. Fixer son esprit cet objet et ensuite le visualiser tout en respirant le plus calmement possible.

Cette méthode peut paraître simpliste pourtant les effets bénéfiques de tratak sont énormes.

Cette façon de méditer permet d’améliorer grandement la concentration, elle fortifie la volonté et relaxe le corps.

Dans le cas d’une attaque de panique, ce n’est déjà pas si mal.

Mais plus important encore, Tratak permet une véritable “pacification intérieure”. En se concentrant sur un objet, on obtient rapidement un effet présence totale. On arrive assez vite à un état de “pleine conscience”.

Tratak se pratique très souvent sur une bougie. Pourtant, n’importe quel objet peut faire l’affaire. Pour affronter l’attaque de panique, le stylo est peut être l’arme la plus facile à trouver.

 

Un allié redoutable contre la crise de panique

 

Nous l’avons vu, un simple stylo ou n’importe quel accessoire peut nous aider lors d’une attaque de panique. Fixer son esprit et sa respiration est essentiel.

Pratique tratak régulièrement peut permettre d’être plus réactif en cas de crise. Prendre l’habitude de calmer son esprit est un atout majeur qui permet de faire face à bien des troubles.

Stylo, vase ou quoi que vous utilisiez d’autre, le soulagement apporté par cette forme de méditation est impressionnant.

Pour autant, la crise de panique ne doit pas vous sembler moins grave. Lorsqu’elle  elle survient, on se sent tellement mal. Tratak peut être un bon moyen de “limiter la casse”.

Dans tous les cas une visite chez le médecin reste absolument nécessaire dès que possible.

En attendant relaxez vous et concentrez vous sur un stylo.

 

Si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de le partager sur les principaux réseaux sociaux. Merci d’avance !

Ajouter un commentaire