Troubles anxieux : focus sur une pathologie à plusieurs visages

T

troubles anxieux -Des yeux remplis d'anxiétéTroubles anxieux : des maux plutôt fréquents

Les troubles anxieux sont des affections relativement fréquentes qui regroupent plusieurs entités cliniques qui ont comme liaison l’anxiété.

De nombreuses personnes présentent des symptômes de troubles anxieux. Le diagnostic est pourtant souvent loin d’être avéré car trouble anxieux entraîne la présence de symptômes bien précis.

Les troubles anxieux sont variés et comprennent :

  • le trouble anxieux généralisé (TAG),
  • les phobies spécifiques,
  • la phobie sociale,
  • les attaques de panique,
  • le trouble panique avec ou sans agoraphobie,
  • l’état de stress post-traumatisme (ESPT),
  • le trouble obsessionnel compulsif (TOC).

Des millions de personnes dans le monde entier sont diagnostiqués avec un trouble anxieux au cours de leur vie, et beaucoup cherchent des réponses sur ce qui a causé cette condition médicale, qui peut être très grave.

 Plus de 20% des adultes manifestent un trouble anxieux à un moment ou un autre de leur vie

Troubles anxieux : plusieurs visages et plusieurs causes

Vous pouvez avoir un trouble anxieux pour un certain nombre de raisons, ou une combinaison de raisons. Afin d’en apprendre davantage sur votre état et d’essayer de repérer sa cause, voici quelques-uns des éléments qui jouent dans le développement d’un trouble anxieux.

D’abord et avant tout, beaucoup de gens veulent savoir si les troubles anxieux sont génétiques et peuvent être transmis aux générations futures. Des études montrent qu’en effet des facteurs génétiques peuvent jouer un rôle dans le développement des troubles d’anxiété. Il semblerait notamment qu’une vulnérabilité biologique au stress puissent se transmettre génétiquement et influer sur l’apparition de troubles anxieux. Si un parent a un trouble anxieux, il y a donc des risques que la descendance soit confronté également à ce type de troubles

Cependant, les facteurs familiaux peuvent également jouer un rôle dans ce domaine. Lorsqu’un enfant est élevé dans un ménage dans lequel quelqu’un a un trouble anxieux, il est particulièrement  exposé au risque de reproduire les comportements observés.  Les phobies sont fréquemment transmises à d’autres membres de la famille.

En bref, si le trouble anxieux peut être favorisé par la génétique , il peut aussi avoir quelque chose à voir avec l’environnement lors de l’enfance.

Toutefois certains éléments font maintenant partie de notre génétique sans forcément que nos parents en soit affectés. En effet bien des peurs ancrées en nous sont issues de notre instinct de survie qui nous protègent en cas de danger. Cet instinct de survie ce retrouve dans ne nombreuses formes de troubles anxieux, tels que l’agoraphobie, la phobie sociale et le trouble obsessionnel-compulsif. Par exemple, la peur liée aux reptiles ou aux araignées touchent de nombreuses personnes alors que très peu en on subit les attaques.

D’autres expériences environnementales en dehors de vos conditions de vie d’enfance peuvent jouer dans le développement des troubles anxieux . Lorsque l’on vit un événement traumatisant étant enfant, ou même en tant qu’adulte, celui ci provoque parfois un syndrome de stress post-traumatique qui affecte notre façon de penser, causant d’autres types de troubles anxieux.

Les pressions sociales et la culture peuvent également jouer un rôle majeur dans la venue de ces troubles.

Caractère et chimie ont aussi leur importance

Le tempérament a souvent son importance.  Nous sommes tous différents et certains d’entre nous sont plus anxieux que d’autres.  Les personnes sujettes aux troubles anxieux pensent en termes absolus. Elles ne lâchent pas prise facilement. Le risque 0 n’existe pas. quoi que nous fassions Il subsiste toujours un danger résiduel. Ceci est pourtant totalement incompatible avec les personnes qui pensent en termes absolus, et génère chez elles des troubles anxieux.

Les personnes souffrant  de problème d’estime d’eux-mêmes et d’une faible capacité d’adaptation sont plus susceptibles de développer un trouble anxieux.

Phobies et autres troubles anxieux se développent parfois en raison d’un déséquilibre chimique dans le cerveau. Le problème est très souvent lié en à la sérotonine. Ce neurotransmetteur  a également son importance dans les cas de dépression chez certaines personnes. La sérotonine joue un rôle important sur la régularisation de l’humeur, l’agressivité, les impulsions, le sommeil, l’appétit, la température du corps et la douleur. Divers médicaments qui sont administrés pour traiter les troubles anxieux accroissent la quantité de sérotonine disponible pour transmettre les messages.Le dérèglement des hormones de stress ( cortisol ) est aussi fréquemment observé.

 

Les troubles anxieux concernent des millions de personnes à travers le monde. Les risques importants liés à ces pathologies nécessite un diagnostic de spécialiste. La consultation d’un médecin et un traitement adapté qu’il soit médicamenteux ou non est absolument indispensable.

 

 

Si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de le partager sur les principaux réseaux sociaux. Merci d’avance !

Ajouter un commentaire